La teinture des cheveux, coloration et décoloration des cheveux blancs

La teinture des cheveux, coloration et décoloration des cheveux blancsDepuis toujours, et tant que le monde existera les hommes et les femmes feront tout pour masquer leurs cheveux blancs, car la canitie (cheveux blancs) est considérée, à tort ou à raison, comme le symbole de la vieillesse et les teintures seront toujours nécessaires pour réparer le passage des années.

Depuis l’Egypte ancienne jusqu’à nos jours hommes et femmes ont connu ce besoin de coquetterie.
Tous les produits susceptibles de colorer le cheveu ont été utilisés, qu’ils soient végétaux, minéraux ou convertis en sels métalliques tous ont été utilisés et les recettes sont innombrables dans tous les livres d’autrefois.

Mais que ce soit dans la Rome de César, pendant la Renaissance Italienne ou le dix-huitième siècle français, un produit domine que l’on trouve dans toutes les formules : le plomb.
De nos jours encore ce produit est employé en suspension dans des liquides glycérinés qui, s’ils ne teignent pas absolument, salissent les cheveux blancs suffisamment pour confondre ceux-ci avec les cheveux qui ne sont pas encore atteint de canitie.

Puis vinrent les teintures aux sels d’argent, remplacées par le henné qui maintenant se trouve supplanté par les nouvelles teintures à base de paraphénylènediamine.

Le problème complexe des cheveux à teindre.

Dans quel cas un homme ou une femme doivent-ils se teindre les cheveux?
Quand ils ont des cheveux blancs à cacher!
Evidemment, mais cette réponse est un peu simple et pour faire comprendre la complexité de la question, nous allons procéder par classement :
Les hommes et les femmes se teignent les cheveux parce que :
1 – leurs cheveux sont tous blancs,
2 – leurs cheveux sont grisonnants,
3 – leurs cheveux commencent à blanchir sur les tempes,
4 – leurs cheveux ont des zones blanches localisées.

A ces quatre cas se joignent tous les cas qui découlent de la mode :
5 – leurs cheveux leur semblent trop foncés,
6 – leurs cheveux sont ternes,
7 – le désir d’être blonds, roux ou brun, etc.
8 – le désir d’avoir des reflets roses, mauves, bleus.

Ces huit cas vont nous permettre de classer les teintures pour cheveux en deux catégories :
a) Les teintures de coloration.
b) Les teintures de décoration.

Les teintures de la catégorie A n’ont pour but que de teindre réellement des cheveux blancs, tandis que celles de la catégorie B ne visent qu’à changer la nuance initiale d’une chevelure en agrémentant celle-ci de reflets nouveaux.

Le troisième procédé de transformation de la couleur des cheveux est la décoloration.

Il est difficile de dissocier la teinture de la décoloration car, dans bien des cas, on ne peut teindre parfaitement sans avoir préalablement décoloré.

La teinture des cheveux pose un problème  quand l’on doit teindre, par exemple,  une chevelure composée, arbitrairement, de 1.000 cheveux, dont 800 sont châtains et 200 sont blancs, comment pourra-t-on teindre les 200 cheveux blancs sans changer la nuance des 800 cheveux de couleur ?

Cela paraît impossible.

C’est là qu’intervient la décoloration qui permet de «descendre» la couleur châtain dans une nuance plus claire afin de « remonter », par la teinture cheveux blancs et cheveux nouvellement décolorés, à la nuance désirée.
Mais cette solution pose un nouveau problème car la décoloration agit comme un mordant et les cheveux mordancés sont plus sensibles à la teinture que les cheveux sains, de telle sorte que l’on risque d’obtenir une nuance plus foncée que la nuance désirée.

Il y a aussi le problème des « repousses ».

Quand une femme se fait teindre les cheveux pour la première fois elle est toujours, ou presque toujours réussie, mais les cheveux repoussent et, au bout d’un mois, on voit se dessiner à la racine des cheveux une raie blanche dont la hauteur montera au fur et à mesure de l’allongement de ceux-ci.

A ce moment il faut reteindre car la chevelure serait de deux couleurs et aucune femme n’accepte cela.

Mais, si théoriquement, il semble facile de teindre ces repousses sur quelques centimètres, pratiquement il est difficile d’éviter de reteindre les cheveux teints précédemment et le résultat de cette erreur, quand elle se produit, est que la chevelure risque d’être zébrée de bandes horizontales trop foncées, provoquées par la superposition des deux applications.

Il faut donc que la teinture soit à la fois «couvrante», c’est-à-dire colorante suffisamment pour teindre les cheveux blancs, mais aussi dosée juste ce qu’il faut, car, en cas de surcharge, l’accident relaté plus haut prendrait des proportions catastrophiques.

Comment prendre soin des cheveux afro
A quoi servent les cheveux, comment en prendre soin?