Importance de la transpiration pour la santé et la beauté

Importance de la transpiration pour la santé et la beauté
Importance de la transpiration pour la santé et la beauté

La sueur, ou transpiration, est le résultat d’une des fonctions normales de l’organisme, mais peut être l’une des plus importantes pour la santé, et par suite la beauté, qui dépendent directement de cette fonction.

Les glandes sudoripares

Notre épiderme est traversé par un peu plus de deux millions de glandes sudoripares qui sont chargées de sécréter la sueur.
Chacune d’elle est constituée par un tube plus ou moins long qui prend sa racine, soit dans le derme pour les plus petites, soit dans l’hypoderme pour les plus grosses, comme celles des aisselles, en se roulant en pelotes plus ou moins serrées.

Les seuls orifices sont ceux de l’extérieur: les pores de la peau.
Le nombre des glandes sudoripares augmente, par région, avec l’épaisseur de l’épiderme. Les pieds et les mains, par exemple, en possèdent beaucoup, cependant, cette question d’épaisseur peut quelquefois, ne pas être indispensable. Au creux des aisselles, notamment, les glandes sont nombreuses, très développées, souvent visibles à l’œil nu.

Origine de la transpiration

Cette armée de glandes secrète normalement un volume de sueur de l’ordre de un litre par jour mais, la sécrétion augmente considérablement sous l’influence de la chaleur, du vent, du mouvement, du travail des muscles, etc. ainsi qu’avec les boissons glacées, sudorifiques, ou simplement diurétiques: bière, café au lait etc. L’exsudation peut alors atteindre 1.200 grammes à l’heure.

baie acai bruler graisses methode maigrir vite

D’où vient tout ce liquide?

Sous la peau, dans le tissu cellulaire sous cutané, il existe un appareil vasculo lacunaire immense et dont l’importance est de jour en jour mieux connue. Fr. Heckel a calculé que, chez un homme de poids moyen, la surface de cet appareil représente une étendue d’environ un hectare.

Dans cette nappe sous-cutanée, des vaisseaux très riches, entretiennent la circulation lymphatique. Là, également, s’épanche ce plasma qui imbibe toutes les cellules. C’est dans cette nappe, encore, que se produisent les œdèmes.
C’est enfin ce tissu qui joue un rôle très important dans la cellulite, dans l’obésité, etc.
Ses fonctions physiologiques et pathologiques, sont donc considérables et c’est dans cette “réserve” que les glandes sudoripares vont puiser l’eau et les sels qui composent la sueur.

Rôle physique de la transpiration

La sueur régularise la température du corps. Les deux millions de glandes sudoripares font de la peau une surface poreuse et imperméable à l’eau. En arrivant à la couche cornée de l’épiderme, la sueur se répand dans les interstices, mais bientôt commence l’évaporation qui se fait en absorbant un grand nombre de calories. Il s’ensuit un abaissement sérieux de la température de la peau et cette température agit, à son tour, sur la transpiration.
Toute augmentation ou diminution de température entraîne automatiquement une diminution ou une accentuation de la transpiration. Le rôle de la transpiration est donc véritablement celui d’un régulateur.

Grâce à son abondance de transpiration, en été, notre corps ne dépasse pas une température normale. Grâce à sa carence, en hiver, le corps conserve une grande partie de sa chaleur.

Il n’y a pas d’autre explication au danger qu’il y a lorsque on est en sueur, à se mettre dans un courant d’air.
L’évaporation rapide provoque un afflux de sang au cerveau et aux poumons et les conséquences sont bien connues: congestion cérébrale ou pulmonaire.

Rôle technique de la transpiration

Le rôle de la sueur est de nettoyer l’organisme de ses déchets. Transpirer n’élimine pas seulement des chlorures, de l’urée, de l’ammoniaque, etc.  mais aussi de l’acide lactique, grand ennemi de la beauté, car, s’il est une source d’énergie pour le foie et les muscles, il est aussi un produit de fatigue qui doit être radicalement banni.

Les moyens de sudation

Il existe différents moyens de transpirer: de manière naturelle ou artificielle.

Le bain de vapeur en atmosphère surchauffée.

C’était la méthode des anciens, les Turcs l’emploient encore aujourd’hui dans leurs hammams.

à lire:  Comment être et rester belle

Les bains de lumière

Il s’agit d’appareils composés de caisses qui entourent tout le corps, sauf la tête et qui sont chauffés par une multitude de lampes à incandescence et dans lesquels la transpiration est beaucoup plus due à la chaleur qu’à la lumière.

Les bains de soleil

Le soleil est une source de lumière primaire car il produit sa lumière comme les étoiles ou le feu. La lune est une source de lumière secondaire car elle diffuse la lumière qu’elle reçoit du soleil. Il est donc évident qu’un bain de minuit ne peut pas provoquer la transpiration d’un bain de soleil …

Dans ce cas l’excitation de la sécrétion sudorale est très grande et il faut toujours la tempérer par l’absorption de boissons, chaudes de préférence.

On a constaté que la sueur produite passivement sous l’influence de la chaleur, est beaucoup moins chargée en produits excrémentiels que la sueur produite activement, par l’exercice intensif.
Le rapport de toxicité entre les productions, naturelle et artificielle, est de 2 à 1 en faveur des premières.
Elles sont donc deux fois plus utiles et il y a lieu de recommander, par dessus tout, l’exercice physique intensif.

Inconvénients.

Mauvaises odeurs dues à la transpiration.

La sueur contient des matières organiques à odeur fétide. Les femmes à peau très fine, les rousses en particulier, connaissent aussi, malheureusement, la mauvaise odeur qui peut se dégager de tout leur corps et cette transpiration peut avoir des effets désastreux sur les vêtements.

Remèdes contre la transpiration

Les remèdes sont nombreux, commodes à employer, efficaces. S’il y a avantage pour l’organisme à transpirer le plus possible, il n’y a aucun inconvénient à arrêter la sueur localement.
Nuques, front, pieds, même aisselles peuvent donc très bien, être soumis à des traitements de l’hyper hydrose ou de la bromhydrose.
Quels sont ces remèdes? en premier lieu tous les astringents et des sicatifs qui font contracter et gonfler les fibres musculaires et, par suite, bouchent les orifices des glandes sudoripares: les pores de la peau.
Transpiration des aisselles:
a) le meilleur antisudoripare est une solution de chlorure d’aluminium à 15 ou 20 % dans l’eau. Il ne faut pas de dépasser 20%, cet astringent pouvant amener des crevasses à des doses plus élevées.
b) on peut également employer l’acide salicylique à la dose de 2 pour mille dans de l’eau de Cologne à 75/80°.
c) enfin l’acéto-tartrate d’aluminium, excellent astringent et antiseptique, peut être employé à la dose de 10% dans l’eau.
Transpiration du visage et du cou.
Eviter les astringents trop forts qui font gercer la peau. Il est conseillé d utiliser un mélange fait en parties égales d’acide benzoïque et d’acide salicylique à la dose de 2,50 à 3 % dans de l’eau de Cologne à 75°/80°.
Transpiration des pieds
Employer une solution officinale de formol à 35 pour mille, à la dose de 10 pour mille dans l’eau. Le formol a un effet desséchant très réel pour les pieds, mais il faut éviter de l’employer si on a des coupures, car il cause alors une cuisson très vive. Les blocs d’alun transparent ont l’avantage de pouvoir servir pour toutes les parties du corps avec efficacité.

L’essence de bergamote et surtout celle de lavande ont la propriété d’atténuer les mauvaises odeurs dues à la transpiration.

La sueur n’est pas un signe de faiblesse ou de maladie. Loin de craindre la transpiration, nous devons chercher à la provoquer le plus souvent possible car elle nettoie l’organisme de ses déchets. Il y a des inconvénients, mais les remèdes sont nombreux et faciles à appliquer.

Comment bien nettoyer sa peau pour avoir un teint éclatant?
Les bienfaits du végétarisme pour la beauté de la peau

Suggestions de lecture: