Comment jugez-vous l’intelligence de votre partenaire ?

 

123m-couple-koppel-6-5-20.jpg

 

De  manière générale nous avons tendance à surestimer notre intelligence. Or, il s’avère que c’est le cas aussi quand il s’agit d’évaluer celle de notre partenaire.

Plusieurs études ont mis en évidence ce phénomène qui consiste à penser que nous sommes plus intelligents que la moyenne. Et des travaux ont même montré que les moins qualifiés dans un domaine surestiment leurs compétences : ce biais cognitif est appelé l’effet Dunning-Kruger.

Une équipe australienne (University of Western Australia) s’est intéressée à la perception de l’intelligence de notre partenaire.

Elle a réuni des couples représentatifs de la population, ensemble depuis au moins six ans. Le premier volet confirme ce qu’on savait déjà : en moyenne, nous surévaluons de 30 points (!) notre quotient intellectuel (QI). Plus fort : les femmes surestiment de 38 points le QI de leur conjoint, et les hommes de 36 points celui de leur compagne. C’est énorme.

Comment expliquer ce décalage ? Ainsi que l’explique en substance Futura Sciences, « les auteurs suggèrent que cette tendance à surestimer l’intelligence de notre partenaire répondrait au besoin de se mettre soi-même en valeur ».

Sachant aussi que certaines recherches indiquent que l’idéalisation du partenaire contribue à faire durer le couple, et que sa solidité s’effrite quand la réalité prend le dessus.

Voir aussi : Chakras & intelligences multiples

 

Source

femmes amour et chakras
Femmes, amour & chakras